Dentelles

Restes d’une étoile qui a explosé en supernova il y a environ 100 000 ans, les Dentelles forment un vaste anneau à proximité de l’étoile Epsilon du Cygne. NGC 6992 est réputée être la plus belle partie de cette immense nébuleuse, et je confirme. Elle forme un arc d’environ 1°, soit deux fois le diamètre de la Lune. Sa magnitude est de 10. L’image a été capturée le 26 septembre 2014 au foyer du télescope T150/750.

dentelles_5im_zoom
NGC 6992, les Dentelles du Cygne. Addition de 5 photos sur 2000 ISO, pose variable de 15 à 30 secondes, prises au foyer du télescope T150/750. Traitement sur photoshop pour le contraste et la balance des couleurs (suppression de la teinte orangée de l’éclairage urbain).
Publicités

Les alignements des Gémeaux

Petite trouée dans le plafond nuageux, le temps d’une soirée. Le 9 décembre, le ciel s’ouvre enfin. Les conditions sont difficiles. Avant tout, il fait froid, quelques degrés au-dessus de zéro. La turbulence est forte, les étoiles scintillent et tressautent sous les coups des masses d’air en mouvement. Enfin, pour compliquer le tout, une grosse Lune gibbeuse se lève lentement sur l’horizon est, avant de grimper très haut dans le ciel nocturne. Mais je ne rate pas cette occasion d’interrompre la longue série des nuits nuageuses.

Aux confins des Gémeaux, à la frontière avec le Taureau et accroché à l’écliptique, l’amas d’étoiles M 35 déploie ses chaînes d’étoiles.

M35. Amas d'étoiles de magnitude 5.5. Addition de 6 images prises le 09/12/2014. Poses d
M35. Amas d’étoiles de magnitude 5.5. Addition de 6 images prises le 09/12/2014. Poses de 20 secondes chacune sur 1250 ISO. Traitement photoshop pour assombrir le ciel. Juste à droite du grand amas, on distingue NGC 2158, faible amas de magnitude 12.

M 35 occupe le centre de l’image. Les étoiles qu’il contient forment des lignes, droites et courbes. A droite du grand amas, un peu plus haut, on voit le petit amas NGC 2158, beaucoup plus faible (plus de 100 fois moins lumineux). Par rapport à M 35, le contraste de couleur est saisissant. NGC 2158 est nettement plus jaune, et donc probablement beaucoup plus vieux que M 35.

La cour du roi Céphée

Ciel toujours bouché… Je remonte le temps et je m’arrête sur une photo prise le 27 septembre 2014. Dans la constellation de Céphée, roi mythologique d’Ethiopie, j’ai capturé la belle spirale de la galaxie NGC 6946 et l’amas d’étoiles NGC 6939. Les deux sont de magnitude 10 (40 fois plus faibles que l’étoile la plus faible visible à l’œil nu).

Les courtisans discrets du roi ?

NGC 6946
NGC 6946 (au centre, galaxie spirale Sc) et NGC 6939 (en haut à gauche, amas d’étoiles ouvert). Pose de 30 secondes sur 2500 ISO, au foyer du télescope T150/750, le 27 septembre 2014. Il s’agit d’une photo unique, sans addition, traitée sous Photoshop (modification de la balance des couleurs pour noircir le ciel et augmentation du contraste)

Papillon ou vampire II ?

Retour sur M42, la nébuleuse d’Orion. En plus de la série de 6 photos montrée dans un post précédent, j’avais pris la même nuit une seconde série de 7 photos, avec une sensibilité plus grande (1500 ISO, 20 secondes de pose). Vu la lumière de la Lune qui éclairait le ciel dans la nuit du 10 au 11 novembre, j’avais peu d’espoir d’en tirer quelque chose. En fait, l’addition des 7 photos et un petit traitement sur Photoshop donnent un meilleur résultat que la première série. Je le partage avec vous.

M42_bis_compo_7im_PS2
M42, la Grande Nébuleuse d’Orion. Addition de 7 images prises au T150/750 dans la nuit du 10 au 11 novembre 2014.

M42 est un nuage d’hydrogène interstellaire, véritable usine à étoiles jeunes.

Bon, toujours rien à espérer du ciel ce soir… il pleut, il pleut…

Roue

Ciel toujours chargé de nuages… Le télescope reste au chaud. Et je continue le traitement des photos prises en octobre.

M74_compo_4images_PS3_zoom
M74. Galaxie spirale de la constellation des Poissons, vue de face. Addition de 4 images prises au foyer du télescope T150/750 dans la nuit du 18 au 19 octobre 2014. 2000 ISO et 25 secondes de pose chacune.

La magnitude de la galaxie est de 9.5. Très diffuse, je ne l’ai pas vue à l’oculaire du T150/750. Les photos capturent bien les bras spiraux parcourus de nodosités. Une petite étoile de magnitude 12 se serre tout contre le noyau de la galaxie. Effet de perspective, la galaxie est infiniment plus loin que l’étoile…

J’approche tout doucement de l’épuisement du stock. Si le ciel ne se dégage pas dans les jours prochains, je vais tomber à court de galaxies !

Spirale géante

Semaine sans Lune, mais le vent d’autan apporte un fin voile de brume. Impossible de sortir le télescope. Retour sur 4 clichés pris dans la nuit du 18 au 19 octobre 2014. NGC 7331, à 5 minutes ouest et 4° au nord de eta de Pégase, près d’un des angles du grand carré de Pégase. Galaxie spirale géante, NGC 7331 est un poids lourd de l’amas de Pégase. L’addition des 4 photos et un léger traitement sur Photoshop pour assombrir le fond du ciel, montrent bien le noyau du monstre, et l’amorce des bras spiraux.

NGC7331_zoom_4images_PS
NGC 7331, galaxie spirale géante dans l’amas de Pégase. Addition de 4 photos, 2000 ISO et 25 secondes de pose chacune au foyer du télescope de 150 mm de diamètre et de 750 mm de focale. La galaxie est de magnitude 9.7. Les photos ont été prises le soir du 18 octobre 2014.

Mais à bien y regarder, NGC 7331 n’est pas seule… De nombreuses galaxies naines sont visibles autour de la spirale, toutes membres du même groupe : l’amas de Pégase.

pegase
Traitement de l’image avec IDL, palette HAZE. Chaque flèche localise une galaxie de l’amas de Pégase, en plus de NGC 7331. J’ai utilisé le NGC-IC project pour les localiser. Télescope 150/750, 4 photos 2000 ISO, 25 secondes de pose chacune.

Sept sœurs

Les Pléiades, M45, dans la constellation du Taureau. Visible à l’œil nu sous la constellation de Persée, elles figurent les sept filles de Atlas et Pléione. Le tout ressemble à une Grande Ourse miniature. Il s’agit d’un amas d’étoiles très jeunes, nées en même temps que l’humanité, il y a quelques millions d’années.

Pleiades_compo_8im_zoom_PS
Les Pléiades. Addition de 7 images prises au foyer du télescope T150/750, pose de 20 secondes chacune sur 800 ISO. Obscurcissement du ciel éclairé par une grosse Lune gibbeuse avec Photoshop. Photos prise le 10 novembre 2014.

On voit les nébuleuses de Mérope et Maia, nuages de poussières interstellaires obscurs qui reflète la lueur des Sept Sœurs. Ci-dessous, une petite carte pour savoir « qui est qui ? » :

pleiades.001
La même photo, avec le nom des principales étoiles, dont les Sept Sœurs.

Et pour finir, l’une des images originale, avant addition :

Les Pléiades. 20 secondes de pose sur 800 ISO, au foyer du télescope T150/750, dans la nuit du 10 au 11 novembre 2014. Le fond du ciel est éclairé par une Lune gibbeuse.
Les Pléiades. 20 secondes de pose sur 800 ISO, au foyer du télescope T150/750, dans la nuit du 10 au 11 novembre 2014. Le fond du ciel est éclairé par une Lune gibbeuse.