Une pierre précieuse

Située dans la Voie Lactée, dans la discrète constellation du Petit Renard, une étoile en fin vie se dilue dans le vide. Cette apothéose finale forme la nébuleuse de l’Haltère, M27.

M27
M27, la nébuleuse de l’Haltère, nichée dans le Voie Lactée. Assemblage de 14 photos sur 2500 ISO, pose totale de 4 mn 40 s. Télescope T150/750, le 19 juin 2015

Le ciel magnifique de la nuit du 19 au 20 juin était l’occasion de capturer la nébuleuse. Pour éviter le défaut de filé des étoiles, j’ai passé une heure à régler au mieux la monture du télescope. Il faut diriger l’un des axes de la monture le plus précisément possible vers le pôle nord céleste. L’étoile polaire Polaris marque presque son emplacement. C’est le « presque » qui pose problème… Le pôle est à une cinquantaine de minutes d’arc de Polaris, soit un peu moins de deux diamètres lunaires. Un écart trop important par rapport au vrai pôle entraîne un filé d’étoiles. J’ai profité du long crépuscule de cette veille d’été pour peaufiner le réglage par la bonne vieille méthode essai-erreur en utilisant Véga comme étoile test. Véga, qui sera notre étoile polaire dans … 26 000 ans.

On voit l’étoile centrale de la nébuleuse, dont le rayonnement excite le gaz en expansion qui ensemence l’Univers : le bleu révèle l’hydrogène, le rose l’hydrogène, l’oxygène et l’azote sur la bordure de M27.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s