Parmi les galaxies du Nord

La Grande Ourse est la constellation la plus facilement identifiable du ciel boréal. Elle ressemble à une grande casserole, et elle est visible toute l’année depuis nos latitudes. La Grande Ourse frôle l’horizon nord à l’automne, et culmine près du zénith au printemps. Nous sommes à la saison idéale pour explorer l’amas de galaxies de la Grande Ourse, l’absorption de leur faible lueur par notre atmosphère étant minimale. Moins célèbre et plus lointain que l’amas de la Vierge, il recèle quelques perles discrètes. Télescope pointé pratiquement à la verticale le soir du 17 mai 2015, dans un air frais et humide, je m’efforce d’enregistrer les galaxies de l’amas. Pas simple, on est proche du pôle nord céleste et le réglage de la monture du télescope doit être parfait. Ce qui n’est évidemment pas le cas… et la moitié des photos sont inexploitables à cause de la dérive trop grande par rapport à la rotation de la Terre.

N’empêche… le fin fuseau de NGC5907 apparaît sur les meilleurs clichés, comme suspendu dans le ciel nocturne… lumière qui nous vient de 60 millions d’années dans le passé.

NGC5907. Assemblage de 12 photos prise le 17 mai 2015 au foyer du télescope T150/750. 4 minutes de pose, 3200 ISO.
NGC5907, galaxie spirale vue par la tranche, à la frontière de la Grande Ourse et du Dragon. Assemblage de 12 photos prise le 17 mai 2015 au foyer du télescope T150/750. 4 minutes de pose, 3200 ISO.
Publicités

One Reply to “Parmi les galaxies du Nord”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s