Une étoile, et puis plus rien… ou presque.

La nébuleuse du Crabe dans la constellation du Taureau. Il y avait là une étoile et, en 1054 de notre ère, elle a explosé. Une supernova que les astronomes chinois ont observée et signalée dans leurs écrits, alors que les annales européennes ne rapportent rien. Pourtant, au moment de l’explosion, la supernova était visible à l’œil nu en plein jour. La nébuleuse du Crabe, c’est ce qu’il reste de cette flamboyance, 1000 ans plus tard. J’ai pris cette photo le 11 janvier 2015. J’aime ce champ étoilé marqué par la trace de la mort d’un astre.

M1, la nébuleuse du Crabe. Assemblage de 5 photos prises le 11 janvier 2015 au foyer du tél
M1, la nébuleuse du Crabe. Assemblage de 5 photos prises le 11 janvier 2015 au foyer du télescope T150/750. Pose de 25 secondes chacune sur 3200 ISO. Traitement sur photoshop pour la balance des couleurs.

En agrandissant l’image et en la traitant en fausses couleurs avec le logiciel IDL, on devine les filaments qui strient la nébuleuse. Les photos prises avec des télescopes géants permettent de détecter les mouvements de ces filaments, au fur et à mesure que la matière de l’étoile se dilue dans le vide interstellaire.

M1. Agrandissement de l'image précédente, tournée, smoothée et traitée en fausses couleurs avec IDL
M1. Agrandissement de l’image précédente, smoothée et traitée en fausses couleurs avec IDL
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s