Organique

La Grande Nébuleuse d’Orion. Elle est suspendue juste sous la ceinture d’Orion, alignement évident de trois étoiles dans le ciel hivernal : Alnitak, Alnilam et Mintaka. La nébuleuse et les étoiles qui l’entourent forme l’Epée du chasseur céleste.

M42, la Grande Nébuleuse d'Orion. Addition de trois photos prise au foyer du télescope T150/750
M42, la Grande Nébuleuse d’Orion et la région de l’Epée d’Orion. Addition de trois photos prises au foyer du télescope T150/750, le 11 janvier vers 21h30 temps local (20h30 Temps Universel). 30 secondes de pose sur 3200 ISO pour chaque photo. Les conditions d’observations étaient idéales : nébuleuse plus haute dans le ciel que lors des photos précédentes, pas de Lune, pas de brume.

Visuellement, avec un grossissement d’environ 70 fois, le spectacle est impressionnant. Mais photographiquement, il devient envoûtant. La nébuleuse déploie volutes, draperies, couleurs. Les formes sont à la fois nettes et diffuses. C’est un maelström inquiétant mais aussi un papillon délicat. La nébuleuse est irrésistiblement organique, on voudrait voir toute cette complexité palpiter, mais l’échelle de sa vie propre dépasse largement le temps humain. Nous sommes condamnés à contempler cet instantané. Mais il s’agit pourtant bien d’une matrice, une mère d’étoiles, de chaleur et donc de vie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s